jeudi 27 janvier 2011

Livre de chevet (1) : "La terre des Seigneurs", de Gabriel-Xavier Culioli


Reçu ce matin, merci infiniment à l'anonyme envoyeuse, ces quelques propos concernant les "livres de chevet" dont il fut question dans un précédent billet (voir ici) :

Bonjour,
pendant un mois mon livre de chevet corse a été "La terre des Seigneurs" de Xavier Culioli (DCL éditions), un mois car je le lisais à petites gorgées. Au début, la sensation d'un écrit "régionaliste" et familial m'a tenue un peu à distance de mon grand plaisir de lire. J'avançais réservée, j'aime les écrits de très grandes régions, la littérature Russe ou Américaine par exemple, là... Et puis je me suis laissée glisser, comme un enfant qui reviendrait dans le ventre de sa mère, dans le ventre de la terre de l'histoire familiale. Ce livre a fait des liens, a fonctionné sur ma propre histoire un peu comme une greffe de peau, ce récit familial a été comme un petit greffon qui en place pendant un mois a produit des liens dans mon intime histoire.


Peut-être voudrez-vous réagir, rebondir, dériver ?

(la photo)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire