mercredi 13 mai 2009

Madame Kessler et André Mariaggi !

Un petit billet, pour signaler que les lecteurs sont fantastiques.

Aujourd'hui, j'ai entendu Madame Kessler, lectrice de littérature corse déjà connue de ce blog, me lire au téléphone le petit "récit de lecture" qu'elle vient d'écrire après avoir lu (en 2009) "U Crucivia" (1989) de Rinatu Coti ! Je réceptionne normalement son petit papier ce vendredi et ce week-end il sera en ligne sur le blog.

Il y a quelques jours, j'avais promis au lecteur qui trouverait le nom de l'auteur du "texte caché" qu'il gagnerait le droit de voir son nom mis à l'honneur dans un titre de billet sur ce blog. C'est donc chose faite : André Mariaggi (avec un lien surprise ici). Bravo ! Alors bien sûr, les mauvaises langues diront qu'il n'avait aucun mérite puisque c'est un ami et que c'est moi qui lui avait fait lire le texte de Max Caisson !

Comme dit le poète : "tout tourne en rond dans le cyclamen" !

Dernière chose, je placerai aussi prochainement sur ce blog, le compte rendu du dernier café littéraire de la saison à l'amicale corse d'Aix-en-Provence. En voici la présentation :

Vendredi 15 mai, à partir de 18 heures, au local de l'Amicale des Corses d'Aix-en-Provence, se tiendra le dernier café littéraire de la saison.
Venez nombreux pour un moment cinématographique, footballistique et convivial.
Nous regarderons ensemble le fameux et dernier court-métrage du célèbre cinéaste Jacques Tati, tourné à Bastia et Furiani en 1978 et intitulé "Forza Bastia". 26 minutes très singulières et très amusantes consacrées à la finale aller de la coupe de l'UEFA opposant le Sporting Club de Bastia et le PSV Eindhoven.
Pour évoquer avec nous ce film, cette épopée de football, la Corse et tout sujet qui y serait lié deux invités :
- l'exceptionnel Victor Sinet, ancien journaliste de l'Equipe, spécialiste du football italien et auteur de nombreux ouvrages dont "Corse au football de feu" (1971), "Les Lions de Furiani" (1978) et "La fabuleuse histoire du football corse" (2000).
- le très prometteur doctorant en cinéma, Pascal Génot, bien connu à l'amicale.
Avec un peu de chance, nous pourrons voir aussi une vidéo de 6 minutes d'André Mariaggi et de François Renucci consacrée au bastiais Chaouki ben Saada, ancien joueur du SCB et maintenant à l'OGC Nice.

Coordonnées : Espace Frédéric Mistral, 18 avenue Laurent Vibert, Aix ; pour toute question : 06 12 22 63 85

Je tenterai de relier le court-métrage de Tati avec l'épopée de Nobili-Savelli (dont nous avons déjà parlé ici et ici)... Un film quasi muet (mais sonore) et de la poésie épique en latin... Je vous donne un indice : le point commun est un animal (très important dans l'imaginaire collectif corse).

Et si vous voulez que nous relayions vos questions à Victor Sinet ou à qui que ce soit d'autre, n'hésitez pas à m'en faire part sur ma messagerie personnelle (f.renucci@free.fr).

Et une dernière annonce-promesse, histoire de se fixer des objectifs : je placerai sur ce blog la version écrite d'un entretien que Robin Renucci (nous ne sommes pas apparentés) m'avait accordé à Marseille, il y a plus d'un an, avant le visionnage de son film "Sempre vivu !" Peut-être l'avez-vous déjà vu et voulez-vous donner votre point de vue ?
J'associerai ce film à "La cadillac des Montadori" de Marie Ferranti et à "Don Petru" de Marie-Jean Vinciguerra, puisque ces trois oeuvres mettent en scène la mort d'un maire...

2 commentaires: